Les précautions à prendre avant de casser une cloison

Aménager les combles, exploiter les sous-escaliers, abattre une cloison, etc. Tous les coups sont désormais permis afin de gagner naturellement en luminosité et quelques mètres carrés précieux. Si vous faites partie de ceux ou celles qui veulent libérer leur cloison pour gagner davantage de place. Dans ce cas, connaître toutes les précautions proposées ci-dessous vous aidera à réaliser le projet.

Abattre un mur dans quel but ?

Les précautions à prendre avant de casser une cloison

Aujourd’hui, chaque mètre carré compte énormément. Pour cela, de plus en plus de particuliers choisissent désormais de supprimer un ou plusieurs pans de mur dans leur maison. En effet, faire tomber une cloison est un meilleur moyen d’aménager une jolie cuisine ouverte sur le salon. En plus de libérer une pièce sombre et encombrée, la démolition d’une cloison donne également une impression d’espace. En effet, abattre une cloison permet de gagner à la fois en volume et en luminosité naturelle. Aussi, cela vous permet de redistribuer les pièces et donc de changer leur disposition.

Démolition d’un mur, que dit la loi ?

Si vous avez choisi d’agrandir les volumes d’une pièce de votre maison par la démolition d’une cloison. Sachez en amont qu’il existe certaines règles en vigueur à respecter. Sur ce, il faut savoir que les locataires ne sont pas autorisés à casser une cloison sans demander l’accord préalable du propriétaire. Ceci dit, la décision d’abattre un mur dans une maison ou un appartement vient impérativement du propriétaire du bien. En principe, les propriétaires n’ont aucune démarche à suivre pour faire casser une cloison. En revanche, si le mur en question est porteur, une demande de permis de construire auprès de la Mairie doit quand même être dressée. Aussi, si la propriété en question est un appartement, l’accord du syndic de copropriété est exigé. Enfin, si vous habitez une maison individuelle, avant de faire tomber la cloison, vous devez également obtenir une attestation de faisabilité.

Casser une cloison en toute sécurité : quelques précautions à suivre

C’est décidé, vous allez abattre une ou plusieurs pans de mur dans votre habitation. Bien que cette opération soit relativement simple, il est de rigueur de respecter certaines précautions.

Afin d’éviter les éventuels dégâts irréversibles ou, pire encore les accidents, pensez avant tout à vous armer en conséquence avant de vous défouler sur votre cloison.

Semi-porteur, mur porteur ou simple cloison, déterminer le type de cloison à abattre est également nécessaire avant de donner le premier coup de masse. Pour avoir des résultats bien précis, vous devez alors diagnostiquer les travaux ou si nécessaire le confier à un professionnel qualifié, tel qu’un maçon ou un architecte.

Si vous êtes enfin sûr que vous n’avez pas à faire à un mur porteur, vous pourrez ensuite sonder les murs au moyen d’un détecteur de métaux. Grâce à cela, vous aurez l’assurance que des fils électriques encastrés ou des canalisations ne passent pas à travers la cloison à démolir.

Avant de s’atteler à la démolition, vous devez aussi penser à protéger les sols des deux pièces avoisinant la cloison à démolir avec des bâches ou des couvertures.

C’est également valable pour les meubles. Pour que la poussière n’envahisse pas les autres pièces de l’habitation, pensez à calfeutrer les portes.

Une des précautions importantes à prendre, c’est de porter des lunettes, un masque et des chaussures de protection. Cela préservera vos yeux et votre visage de la poussière.

Sachez que l’utilisation d’une massette ou d’un burin, ou encore d’une tronçonneuse vous permet de réaliser un travail plus soigné.

Enfin, la dernière précaution à prendre, c’est disposer des étais sur les deux côtés de la cloison. En plus de soutenir l’ensemble, cela évitera tout effondrement.

Sinon, si vous ne vous sentez pas capable de mener des travaux de cette envergure, faire appel à un professionnel est toujours un choix judicieux.