Zoom sur la RT2012

Avant de commencer une construction, il est essentiel de détenir le certificat relatif au règlement thermique (RT). Celui-ci est effectivement important parce que la règlementation thermique fixe la consommation maximale en énergie primaire. Elle s’applique aux maisons individuelles et à une partie de l’extension ainsi qu’aux logements collectifs neufs. Ce document fait partie des dossiers indispensables pour l’obtention d’un permis de construire. Zoom sur le sujet.

Qu’est-ce que la RT 2012 ?

La RT 2012 est un règlement qui fait suite aux RT 1974, 1988, 2000 et 2005. Ces règlements encadrent tous les consommations énergétiques maximales pouvant être effectuées par une maison neuve. Depuis la mise en place de la RT, l’utilisation en énergie des nouveaux bâtiments a été réduite de 50 %, mais avec la RT 2012, l’objectif est d’augmenter davantage ce pourcentage. L’adoption de la RT 2012 offre ainsi une baisse considérable de la consommation d’énergie au niveau de chaque ménage.

La RT 2012 se compose de cinq usages distincts : le chauffage, le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage et les auxiliaires (ventilateur, pompes, etc.). Avant la construction, le propriétaire du bâtiment doit présenter ce document pour rendre crédible la demande de construction. Puis, une fois les travaux achevés, il est aussi impératif de présenter un récapitulatif standardisé d’étude thermique pour prouver que la maison ne dépasse pas la consommation maximale indiquée.

Test de fiabilité

Le maitre d’ouvrage responsable de la construction du bâtiment doit effectuer un test de fiabilité pour certifier la prise en charge du règlement thermique 2012. C’est ce qui explique le fait que ce document est obligatoire pour la demande de permis de construire. En l’occurrence, le certificat doit mentionner en premier lieu la valeur de son besoin bioclimatique (Bbio) et la valeur du Bbiomax de référence. Par la suite, les principes de création bioclimatique du bâtiment doivent y figurer aussi. Après, il est important de préciser que la surface de baies vitrées est supérieure à 1/6 de la surface de plancher. En outre, la source d’énergie renouvelable adoptée se doit d’être déterminée à l’avance.

C’est en fonction du respect de tous ces paramètres que le permis de construire peut être délivré ou refusé.

Les impératifs de la RT 2012

Tout d’abord, il est important de noter que la RT 2012 est l’équivalent du label BBC (Bâtiment Basse Consommation). Ce qui implique que leurs exigences sont plus ou moins similaires. Donc, afin d’atteindre les objectifs fixés, il est essentiel de prendre en compte certains facteurs, dont la nécessité bioclimatique (Bbio), l’utilisation d’énergie primaire (Cep) ainsi que la température intérieure en phase d’intense chaleur (Tic). Le calcul nécessaire pour ce faire prend en compte les informations relatives au bâtiment, notamment la surface, le type d’équipement utilisé, l’orientation, etc.

Bien entendu, le respect de l’isolation est le premier critère essentiel de tous ces règlements. Et il n’est plus nécessaire de rappeler que le système de chauffage doit être pensé en fonction de tous ces paramètres afin de réduire les dépenses. Après, le besoin et le confort de chaque habitant doivent également être privilégiés.

les reglementations sur le devis et les travaux

Tous travaux de construction ou de rénovation doivent toujours commencer par l’établissement d’un devis. Que vous la faisiez vous-même ou que vous engagez un professionnel pour faire votre devis, l’essentiel c’est que le devis soit établi dans les règles. En effet, il existe quelques règlementations qu’il faut prendre en compte lors d’un devis. Il en est de même pour les différents types de travaux. Dans ce dossier, nous allons vous passer en revue les règlementations sur le devis ainsi que sur les travaux.

Les règlementations à suivre pour un devis

Établir un devis est obligatoire avant des travaux par une entreprise ou par un artisan. En effet, l’établissement d’un devis est obligatoire avant l’exécution des travaux, quel que soit son montant. Cela est valable même pour de petits travaux. Cette obligation est conforme à l’arrêté du 24 janvier 2017 relatif à la publicité des prix des prestations de dépannage, de réparation et d’entretien dans le secteur du bâtiment et de l’équipement de la maison.

La réglementation impose différentes mentions obligatoires qui doivent être établies dans deux exemplaires. Naturellement, le devis doit comporter toutes les coordonnées des deux parties prenantes du projet. Toutefois, les informations les plus importantes à retenir dans un devis sont les mentions concernant les montants ainsi que la durée du chantier. Donc, vous devez établir plusieurs devis avec de différentes entités pour faire une comparaison des prix appliqués sur le marché. Cela ne vous coûtera rien parce que le devis est souvent gratuit. Dans le cas contraire, l’artisan doit vous mettre au courant le prix de son devis avant son établissement.

Les règlementations pour une nouvelle construction

La RT2012 ou la règlementation thermique impose des obligations du début d’un projet de construction et jusqu’à la fin des travaux. L’attestation de fin de chantier aussi appelée l’attestation de conformité sera transmise à la mairie. En effet la construction d’un bâtiment implique de se conformer à certaines règles dont les principaux sont les règles d’urbanisme ainsi que les règles de constructions. Toutes ces règles sont parfois contraignantes. Cependant, les règles de construction qui sont d’application obligatoire sont avant tout définies pour garantir un niveau maximal de qualité pour le bâtiment. Cette qualité concerne notamment la sécurité de la maison, la performance thermique et acoustique de l’habitat. Ces règlementations incitent également l’accès facile des personnes handicapées au bâtiment.

Les règles à suivre en rénovation

Tous les types de travaux en rénovation sont tous concernés par une règlementation assez stricte. L’une des premières règles du code de la construction et de l’habitation dicte que les façades des immeubles doivent être constamment tenues en bon état de propreté. Donc, des travaux doivent être effectués au moins une fois tous les dix ans. Pour les réhabilitations de vos menuiseries, il faut aussi vous renseigner sur les différentes règles auxquelles vous devez suivre, car elles diffèrent pour chaque ville. Une visite auprès de votre mairie est alors nécessaire dans ce cas. Pour les travaux d’extension, de surélévation et l’aménagement des combles, il faut aussi se référer au Plan d’Occupation des Sols de votre commune afin de savoir les limites à ne pas franchir pour ces types de travaux.

réduire le coût de construction d’une maison

De prime abord, il est important de savoir que la construction d’une maison constitue un grand projet. Ce qui implique que cela représente un budget colossal aussi. Toutefois, il est tout à fait possible de réduire les coûts d’une nouvelle construction grâce à quelques initiatives. En l’occurrence, il faudra prendre certaines précautions et être très astucieux. Attention, il ne s’agit pas de négliger la qualité des matériaux utilisés ni de sous-payer les professionnels en charge de la construction. Voici comment procéder.

Définir le type de construction adapté à votre situation

Dans un premier temps, il faudra bien déterminer le genre de construction qui sera compatible à votre budget et l’emplacement de la future maison. En l’occurrence, il est tout à fait possible de choisir une construction permettant de réduire le mètre linéaire des murs, la quantité des matériaux utilisés et le temps de travail que demande le projet. Nous parlons donc ici d’une maison compacte. Par ailleurs, il est aussi possible de limiter le coût du chauffage et de la dépense énergétique grâce à ce genre de construction.

Ici, la maison est généralement de forme carrée ou rectangle. Elle ne nécessite donc pas beaucoup de murs et sera moins onéreuse.

Bien choisir les prestataires

Le choix des professionnels qui seront en charge de la fabrication est primordial. C’est grâce à ce paramètre que vous allez pouvoir réduire ou gonfler le budget nécessaire. Et c’est à travers les devis présentés que vous devez établir vos critères de choix. Certes, ceux qui présentent des tarifs abordables seront à privilégier, mais il ne faut pas non plus se laisser aveugler par ce genre de marketing. Pour ce faire, il convient de bien vérifier le résultat du travail de chaque prestataire.

Vous avez ici le choix entre un architecte, un maitre d’œuvre ou une entreprise spécialisée dans la construction. Pour un constructeur, le prix de départ dans le devis reste ferme et définitif tandis que pour l’architecte et le maitre d’œuvre, cela peut varier en fonction de la situation. C’est à vous de choisir ce qui vous convient.

Les éléments constitutifs de la nouvelle maison

Les détails relatifs aux éléments constitutifs de votre future maison seront déterminants sur le coût de sa construction. Par exemple, au lieu de construire un garage pour mettre à l’abri votre voiture, vous pourrez choisir un carpack ou un simple auvent. C’est pratique, mais cela ne coûte pas trop cher.

En outre, il est important de savoir qu’une maison avec étage est beaucoup plus avantageuse par rapport à une maison de plain-pied. Cela semble contradictoire, mais c’est la réalité. Aussi, la construction d’une maison bioclimatique est beaucoup plus avantageuse si l’on se réfère au coût. Et c’est un investissement à long terme que vous réalisez avec ce genre de construction. L’économie continue donc et ne s’arrête pas à la fabrication.

Quoi qu’il en soit, sachez que pour la réalisation d’une nouvelle construction, il est toujours possible de recevoir des aides financières venant de différents types d’entités. Il faut donc se renseigner là-dessus.

La durée des travaux pour la construction d’une maison individuelle

La construction d’une maison est un projet d’une vie. Il est important de tenir compte de certains critères avant son lancement. Pour vous aider, on vous conseille de faire appel à une entreprise de professionnelle en construction de maison. Votre artisan doit respecter un planning en fonction des différentes étapes du chantier. Sachez que le délai de la construction d’une maison individuelle peut se varier selon certains critères et selon votre constructeur. Il est donc difficile d’estimer la durée exacte de la réalisation de ce projet. Pour en savoir plus sur ce sujet, on vous propose de suivre cet article.

Les critères à prendre en compte

Il est important de savoir que dans la plupart des cas, construire une maison nécessite un délai moyen compris entre 9 et 12 mois de travaux. Cependant, comme mentionnée précédemment, la durée de la construction d’une maison peut varier selon certains critères. À commencer par la taille de la maison que vous souhaitez construire. Bien évidemment, la durée de construction d’une grande maison n’est pas la même que celle d’une maison moyenne ou petite. Le délai de construction de votre maison peut varier selon la localisation et l’état de terrain. Lors de la réalisation de votre projet, vous devez également penser aux matériaux de construction de votre maison. Une habitation en bois ne demande que 4 à 6 mois de délai. Mais, une maison en parpaing ou en béton nécessite en général 1 an de construction.

Si vous avez besoin de construire plus rapidement votre maison, vous devez également miser sur une entreprise professionnelle. C’est aussi un facteur que vous devez tenir en compte. Le délai va donc dépendre de l’efficacité et de la performance de vos constructeurs. Et pour finir, il serait également indispensable de penser aux imprévus comme les éventuels accidents ou les problèmes climatiques.

Les étapes de la construction d’une maison

La construction d’une maison commence toujours par le piquetage et le terrassement. Le piquetage n’est pas si difficile à réaliser. Une journée suffit à réaliser cette étape. En ce qui concerne le terrassement ou la préparation du terrain, elle peut durer une semaine selon la nature du sol ou la nature de votre construction.

Ensuite, il y a le drainage qui consiste à évacuer l’eau du sol. Bien évidemment, le délai de cette étape dépend de l’humidité de votre sol. Une fois que le drainage est terminé, vous pouvez commencer les fondations. Cette étape consiste à mettre en place les bases de votre construction. Si les fondations sont assez profondes, cela peut prendre plusieurs jours. Les fondations peuvent également se réaliser en une seule journée seulement.

En ce qui concerne le soubassement ou la mise en place des bases des murs. Cette étape peut durer entre 2 à 6 semaines selon la surface. Le dallage ou l’installation de coffrage est tout à fait simple à réaliser. Cela peut durer 3 jours. Quant à la mise en place de la charpente, des murs, de l’isolation sous toiture et de la menuiserie, elle peut durer entre 4 et 8 mois. Pour les finitions, comme la création des cloisonnements, la mise en place des carrelages et de l’isolation peut durer pendant plusieurs semaines. Il en est de même pour la mise en place du réseau de plomberie et d’électricité.

Et pour terminer, il y a l’étape du revêtement du sol. La réalisation de cette étape ne vous demande qu’une semaine ou un mois selon le matériau de votre revêtement.

Construction d’une maison individuelle : quelles sont les garanties ?

La construction d’une maison individuelle est un projet de grande envergure. Chaque détail doit donc être pris en compte pour un bon déroulement de tous les travaux à réaliser. Mais encore, pour une telle construction, il y a des garanties sur lesquelles vous pouvez vous appuyer pour l’assurance de votre projet d’immobilier. Il existe différentes garanties qui concernent une construction neuve d’une maison de particulier. On fait le point avec vous sur ce sujet dans cet article.

La garantie décennale

Pour une durée de 10 ans, le constructeur prend en charge la ténacité de la maison qu’il a construite. Durant cette période, si la maison rencontre une quelconque détérioration, c’est l’assurance du constructeur qui va s’occuper de toutes les réparations nécessaires, et ce, sur chaque détail et pendant 10 ans après l’achèvement du projet.

La garantie dommage ouvrage

Quand on parle de garantie dommage ouvrage, elle touche spécialement l’assurance qui couvre toutes les réparations liées à la garantie décennale. C’est donc une garantie qui réduit à grande échelle les délais d’indemnisation. Vous pouvez aussi demander cette garantie auprès de l’entreprise intervenant si elle en possède.

La garantie de bon fonctionnement

Cette garantie de bon fonctionnement touche la couverture de tous les détails de non-fonctionnement de chaque équipement qui se trouve dans la maison neuve, dont des équipements qui ne sont pas liés à la construction. Elle est toujours valable après les 2 ans qui suivent la date de livraison du projet.

La garantie de livraison

Dès le début du projet, la garantie de livraison est déjà mise en évidence. De ce fait, il faut exiger une attestation de cette garantie sur les prix ainsi que les délais convenus dans le contrat de construction. Avec cette garantie, vous évitez tous les risques de défaillance qui sont en rapport avec chaque détail du projet comme de dépassement du devis ou les autres imprévus comme le non-respect de la date de livraison.

La garantie du parfait achèvement

Après l’année de la date de livraison de la nouvelle maison, la garantie du parfait achèvement est toujours valable. Elle concerne la prise en compte de toutes les imperfections constatées par les propriétaires de la nouvelle maison, une année après la livraison. Mais si les usures sont dues à de mauvaises manipulations ou des défauts d’entretien, la garantie ne prend pas effet.

La garantie de remboursement

Pour la garantie de remboursement, elle est une sorte de prévoyance si le constructeur demande un versement d’acompte avant le commencement de tous les travaux. Quand le projet n’est pas entamé dans le bon terme, que ce soit sur la durée de livraison ou bien sur les aspects constructifs qui ne conviennent pas aux demandes des propriétaires, cette garantie prend effet. À ce stade, c’est l’assurance qui se charge du remboursement de l’acompte. En l’absence de cette garantie, l’entreprise intervenante n’a pas le droit de demander un acompte de plus de 3 % sur la totalité du coût de la construction totale.

Comment préparer son premier rendez-vous de chantier ?

Pour la réussite d’un projet de construction, il est nécessaire de prendre chaque détail avec de l’importance. En effet, un projet réussi dépend du bon conditionnement du chantier dans tous les plans. Une phase essentielle, la préparation d’un premier rendez-vous de chantier ne doit pas être négligée. Voici les points forts à considérer pour une telle préparation.

Les vérifications avant le démarrage des travaux

Une maison ne se construit pas du jour au lendemain. Une construction est un grand projet ce qui fait qu’une telle réalisation demande du temps et de la compétence. De ce fait, il est indispensable de vérifier le profil ainsi que l’historique de l’entreprise qui se charge de votre projet. Prenez le temps d’assurer la fiabilité de cette entreprise sans oublier la validité de ses assurances.

Un détail très important, la durée des travaux dans le chantier est un élément incontestable. Il ne faut surtout pas le négliger vu que c’est cette durée qui délimite la réalisation de votre projet dans les bons termes. Cette durée dépend généralement de l’agenda de l’entreprise qui se charge de la construction ainsi que l’ampleur des travaux à réaliser. De ce fait, un planning est donc nécessaire pour indiquer toutes les étapes à suivre le long du projet. Dans le plan, les dates de débuts et de fin de chantier doivent être mentionnées. Toujours dans le cadre de la vérification des travaux de démarrage d’un chantier, il est indispensable de protéger le chantier. Cette initiative est importante pour le bon déroulement de tous les travaux.

Il est également nécessaire de vérifier la faisabilité d’un projet de construction. De ce fait, il faut revoir le plan de votre future maison en détail en commençant par l’aspect du terrain ou le logement va être installé. N’oubliez pas les contraintes qui sont liées à votre construction. Et s’il y a des changements à faire, réalisez-les avant le début des travaux pour éviter les désagréments.

Suivi de chantier, tout ce qu’il faut savoir

Si vous voulez réaliser vos travaux de construction, il faut mettre en avant un bon suivi du chantier. Pour cela, il est nécessaire de préparer le chantier dans tous les plans. Préparez donc à l’avance les devis, toutes les dates de chaque intervention et faites les préventions nécessaires. Si besoin, planifier des réunions entre le propriétaire et l’entrepreneur sur le déroulement des travaux. La communication des deux parties est très importante pour que les idées puissent fusionner tout le long du projet. À chaque intervention, référez-vous sur le plan de base pour que chaque travail ne s’ébruite pas.

Le suivi de chantier consiste également à prendre les informations nécessaires sur l’évolution du projet en prenant en compte chaque phase des travaux. Il est bon de préciser que les grandes phases d’une construction se composent d’une phase spectaculaire, d’une phase molle et d’une phase de finitions. La prise en compte de chaque phase contribue à une réussite du projet, donc il ne faut négliger aucune étape et c’est essentiel pour chaque construction.

choisir son extension de maison

Pour des raisons diverses, à un certain moment, les propriétaires décident d’agrandir leur maison. Il s’agit ici d’une très efficace qui permet d’avoir un surplus d’espace dans l’habitation. Mais sachant que tout le monde ne peut pas réaliser de grands travaux pour cette occasion, il faut bien choisir le système d’extension compatible à votre situation. Qui plus est, il s’agit ici d’un investissement important qu’il faudra bien étudié avant la réalisation. Voici comment choisir votre extension de maison.

Par rapport à la configuration de l’habitat

Bien entendu, plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour pouvoir réaliser ce projet. D’ailleurs, il faudra créer un plan pour le nouvel espace prévu. Et c’est en fonction de la configuration de votre habitation que vous devez effectuer le plan. Aussi, l’usage réserver à l’extension de la maison entre en jeu pour le choix de l’emplacement. Après, le matériau que vous devez utiliser peut aussi fluctuer en fonction de ces éléments.

Création d’une nouvelle pièce

Quand on parle d’extension de la maison, nombre de possibilités s’offrent à nous, mais tout dépend de la place dont chacun dispose pour réaliser l’agrandissement. En l’occurrence, cela peut concerner la terrasse, le jardin ou l’espace en arrière-plan de la maison. Quoi qu’il en soit, pour ceux qui ont besoin de créer une nouvelle pièce, ils doivent recourir à des endroits en dehors de la maison. Sachez que même une véranda est également considérée comme étant une extension de la maison. Par la suite, c’est à vous de décider si vous voulez une structure couverte ou ouverte.

Aménagement des espaces existants

En outre, vu que ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir un endroit libre à l’extérieur, il est également possible d’obtenir une nouvelle pièce en aménageant celles qui existent déjà dans le logement. Effectivement, avec les espaces perdus, notamment les combles, le sous-sol ou le bas d’un escalier, il est parfaitement possible de bénéficier d’une autre pièce à vivre. Pour cela, il vous suffit de faire le tri dans votre maison et de vous débarrasser de tout ce qui n’est plus utile afin de libérer de la place.

Extension d’une maison en dur

Ici, il suffit d’agrandir la maison de manière horizontale afin d’avoir une autre pièce qui peut être similaire à la maison déjà en place. Certes, pour cela, vous devez avoir un permis de construire et effectuer des travaux de maçonnerie, mais cela en vaut la peine parce qu’il n’y a rien de mieux que d’avoir une structure durable. Vous devez aussi pour cela réserver un budget plus important parce qu’il s’agit plus ou moins d’une nouvelle construction.

Extension d’une maison en bois

Avec cette technique, vous ajoutez une extension à ossature bois à côté de votre actuelle maison. Les travaux sont ici plus facilités parce que vous n’avez pas forcément besoin de maçonnerie. Cependant, l’extension n’est pas en tout point similaire à la façade actuelle. Et vous devez aussi déclarer votre construction parce que cela aura un impact sur l’apparence de votre façade. Néanmoins, ce genre d’extension est très pratique.

Faut-il acheter soi-même ses équipements travaux ?

Pour que les travaux pour notre maison se déroulent dans les meilleures des conditions, il est essentiel qu’on dispose d’outils de qualité qui nous permettent de faire cela. Aussi, acheter soi-même ses outils et équipements nécessaires pour des travaux à venir, afin de s’assurer que la qualité soit bien comme ce qui est requis.

Faire des travaux dans la maison

Il est possible d’avoir à faire des travaux dans le domaine de l’immobilier suivant deux cas de figure : soit on souhaite procéder à des rénovations, soit dans le cadre d’une construction d’un tout nouveau bâtiment ou une habitation. Dans tous les cas, il est nécessaire de faire l’acquisition de matériel et d’outillages qui vous permette de mener à bien l’ensemble des travaux que vous souhaitez mettre en œuvre pour votre maison. En outre, pour connaitre la liste des équipements nécessaires, il est conseillé de commencer par faire des plans des actions qu’on souhaite entreprendre ou des parties de la construction qu’on désire mettre en place.

Il peut être nécessaire d’utiliser une large gamme d’outillages qui soit très spécifique, et tout dépend vraiment des travaux que vous souhaitez effectuer dans votre maison. En outre, connaitre avec précision quels sont les matériaux nécessaires permet d’établir un devis pour être préparé financièrement aux dépenses qu’il va falloir faire. Un des éléments dont on doit grandement s’inquiéter est le niveau de qualité des accessions qu’il est possible de faire. Lorsque les achats ne se font pas de manière à assurer une bonne qualité, cela risque d’avoir un impact sur les travaux et le résultat de ceux-ci. Ainsi, il est essentiel de bien prendre votre temps avant de finaliser l’achat de matériaux spécifiques, pour vous assurer que ce sont bien les bonnes décisions que vous prenez.

Comment acheter du matériel de construction de qualité ?

La renommée d’une marque ou d’une compagnie auprès de sa clientèle est une des manières d’identifier si ses produits sont actuellement de bonne qualité, et s’ils valent le détour par rapport à la concurrence. Toutefois, il est rare que ce soit uniquement une seule compagnie qui soit en mesure de faire la production d’articles d’une qualité décente, et il se peut que vous puissiez choisir entre plusieurs marques qui sont plus ou moins équivalentes. Pour vous aider à faire plus facilement votre choix, vous pouvez donc faire une comparaison de plusieurs offres entre elles afin de retenir les plus intéressantes.

Aussi, quand on se lance dans l’achat de matériel pour des travaux destinés à la maison, on se fait généralement assister par les prestataires qui vont nous aider à faire une grande partie des travaux. C’est le cas si vous avez décidé de confier les travaux en question à des tiers, mais en l’absence de ceux-ci, faire les achats vous-mêmes est la chose à faire. Si vous vous sentez capables de faire de tels travaux pour votre maison sans avoir besoin d’une assistance, vous ne devriez avoir aucun souci pour ce qui est de faire des choix en ce qui concerne l’achat de matériel qui sera nécessaire pour réaliser ces travaux.

Et après les travaux ?

Les travaux de construction de votre maison sont maintenant terminés, et il est temps de se demander que faire après. Tout dépend essentiellement de la raison pour laquelle vous avez décidé de construire la maison initialement, et par la suite, il y a beaucoup d’actions possibles entre lesquelles vous pouvez vous décider en fonction de cela.

Les impôts que vous devrez payer

Le fait de devenir propriétaire d’un bien immobilier vous rend éligible à des impôts se rapportant justement à la possession de biens immobiliers. Il faut inclure ceux-ci aux impôts que vous devez payer annuellement. En outre, il y a le cas où vos différents impôts sont déduits directement de votre salaire.

Si donc, vous n’avez pas à vous en charger vous-mêmes, vous devez faire les calculs nécessaires pour savoir ce que vous devez payer. Si jamais vous faites louer le bien, cela veut dire que vous touchez également des impôts sur le revenu, et il faut également en faire mention dans votre fiche fiscale.

Loger dans la maison terminée

L’une des raisons qui poussent les particuliers à faire la construction d’un bien immobilier est essentiellement de pouvoir en disposer par la suite comme bien de résidence. En effet, un loyer mensuel à payer est une réelle contrainte, dans la mesure où on se retrouve à la rue si on ne le paie pas.

Or, si vous êtes propriétaires d’une maison, vous pouvez vivre dans celle-ci comme bon vous semble. De plus, une maison est un moyen intéressant d’investir sur le long terme, car votre argent aura été sauvegardé dans un bien à valeur durable.

Faire louer la maison à des tiers

Beaucoup de gens se lancent dans la construction d’une maison avec comme but de la faire louer par la suite, et c’est là une des options parmi lesquelles il vous est possible de choisir. En outre, plusieurs dispositifs mis en place par l’Etat tendent à favoriser la construction de biens immobiliers qui sont destinés à la location.

C’est le cas dans la mesure où cela permet d’élargir les parcs de propriétés habitables dans certaines zones où l’offre ne parvient pas à répondre à la demande. Dans ces cas, il vous est possible de recevoir un appui financier venant de l’Etat si vous décidez de louer votre maison pour un minimum de 6 à 12 ans. Passé ce délai, vous pourrez en disposer comme bon vous semble.

Revendre la maison sur le marché

L’autre action populaire dans le monde de l’immobilier est de prendre une maison ancienne délabrée, de la rénover puis de la mettre en vente sur le marché. Ce genre de projet ne peut s’entreprendre que si les études de rentabilité d’une telle action ont bien été faites, mais il faut d’abord savoir si cela peut être rentable.

Pour cela, il est préférable de demander l’assistance d’un agent immobilier pour que celui-ci vous conseille. L’intérêt de faire cela est qu’un agent immobilier possède une bonne connaissance de son domaine, et qu’il saura aisément vous orienter vers tel ou tel choix pour ce qui est de votre projet de rénover puis revendre un bien.